Aide à la prise de notes

La prise de notes : un challenge pour DYS

Erreurs d’orthographe (confusions visuelles, auditives,…) et capacités rédactionnelles diminuées font partie du quotidien des enfants dyslexiques.

La prise  de  notes est d’autant plus délicate  pour  les  personnes dyslexiques-dysorthographiques car elle combine différentes tâches : écoute, mémorisation et écriture.

Grâce à l’entraide entre camarades et par le biais de l’utilisation de l’IRISNotes Air 3, une aide à la prise de notes peut être apportée. En effet, votre enfant peut prêter son stylo à un élève pour lequel l’écriture représente moins une difficulté.  Il suffira ensuite de numériser ces notes-là.

Il n’y a absolument aucune surcharge de travail pour le petit camarade qui va aider.  Le stylo intelligent étant identique à un stylo « normal ».

L’aide à la prise de notes pour DYS : le principe

IRISPT-web-DYS_campaign-300x2509
Aide à la prise de notes

L’IRISNotes Air 3 est un stylo digital intelligent qui transforme les notes manuscrites en texte digital éditable. Il va sans dire que c’est une aide non négligeable à la prise de notes pour DYS.

Il se présente comme un stylo normal et fonctionne sur n’importe quel support papier.  Pas besoin d’acheter du papier ou des cahiers spécifiques, c’est un vrai caméléon.  Il s’adapte à tout !

Grâce à une connectivité infra-rouge, le récepteur (que vous placez sur la feuille) enregistre tout ce que la personne écrit. Une fois les notes manuscrites finies, il suffit de sauver et de transférer sur le PC/Mac.  Les notes manuscrites seront alors numérisées.

Vous pourrez les exporter notamment en Word, et les retravailler comme souhaité.

L’IRISNotes Air 3 est compatible PC/Mac et est disponible au prix de 149€.

L’aide à la prise de notes pour DYS: une aide au quotidien

  • L’IRISNotes Air 3 permet aux enfants DYS d’être organisés
  • Il ne nécessite pas d’avoir un ordinateur à l’école
  • L’enfant DYS peut se  concentrer  uniquement  sur une seule tâche : le  contenu  de  la  leçon  plutôt que sur la copie.
  • L’aménagement n’est pas stigmatisant.
  • L’enfant peut, quand il le souhaite, convertir  l’écriture manuscrite  en  un  document  numérique adapté et confortable (choix de la police, de l’interligne,…).
  • Le stylo numérique n’est pas adapté pour les personnes dysgraphiques. Même si le stylo est intelligent et reconnaît pas mal de types d’écriture, il n’est actuellement pas capable de retranscrire correctement l’écriture d’une personne dysgraphique.